Arrivée du pinardier Mater Dei


Radio Conquet signale le passage du Mater Dei le 9 mai 1957 en provenance d'Allemagne ; il fait son entrée pour la première fois dans le bassin à flot de Lorient, le 11 mai.
Auparavant pétrolier, dénommé Stereden Vor, il vient d'être transformé durant ces derniers mois aux Chantiers Ottensener Eisenwerk à Hambourg. Construit pour le compte de l'armement lorientais Salahun-Hacquard, renommé Mater Dei, c'est à présent un navire-citerne ou pinardier.

Les caractéristiques principales du MATER DEI sont les suivantes :
longueur : 62,59 m, largeur : 9,92 m, poids :1 406 tonnes, naviguant à une vitesse de 10 nœuds. Il est armé au cabotage international et dispose pour son équipement d'un gonio à cadre rotatif, d'un sondeur ultra son, d'un chronomètre et d'un sextant. Il a aussi un compas de relèvement qui nécessite des contrôles à chaque quart ; il n'y a pas encore de pilote automatique ni d'ailleurs de radar. Pour les communications internes : passerelle-commandant, passerelle-machine, machine-chef mécanicien, elles se font par tube acoustique.

L'équipage est composé de 15 marins : un commandant, un second capitaine, un chef mécanicien, un lieutenant, un second mécanicien, un cambusier, un maître d'équipage, un graisseur, un cuisinier, 5 matelots et un novice.

Le baptême du Mater Dei a lieu le 18 mai 1957.

Ce pinardier détient 40 cuves de dimensions variées qui vont recevoir les citernes destinées à transporter le vin en vrac en provenance d'Algérie. En effet, depuis le début des années 50, c'est la grande époque de l'importation des vins d'Algérie, du gros rouge, provenant plus particulièrement de l'Algérois et de l'Oranais. Cela va d'ailleurs largement contribuer au redémarrage de l'activité portuaire de Lorient.

Le Mater Dei fait régulièrement 2 allers et retours par mois entre la Bretagne et les ports d'Afrique du Nord comme Alger, Oran ou Mostaganem. L'armement Salahun-Hacquard est associé à l'armateur quimpérois Hervé Nader. Suivant la marée, le Mater Dei ne peut remonter l'Odet à plein jusqu'à ses chais situés au Corniguel.

Henri Hacquard cherche une solution à ce problème. Il faut réduire le poids des emballages. Il invente le système de la citerne pliable : l'Acqua-citerne. Ces containers sont fabriqués en rilsan et garantis pour le transport des denrées alimentaires liquides (eau, lait, jus de fruits, huiles ou vins…) et granuleux ou farineux (sucre, café, farine...) mais aussi pour les hydrocarbures (fuel ou mazout). Le prix de revient du retour de ces emballages, du fait de leur volume réduit, diminue considérablement. Il obtient pour cette invention la médaille de bronze au Salon International des Inventeurs à Bruxelles en 1966.

Béatrice Joly-Hacquard

Le 2 décembre 1959, le Mater Dei fait déborder le bassin à flot

Le 2 décembre 1959, le Mater Dei ayant quelques réparations à effectuer, rentre dans le bassin à flot de Lorient, qui était alors le port de commerce. Le site de Kergroise, avec ses longs quais et tous ses aménagements, qui deviendra l'actuel port de commerce de la ville, est à cette époque encore en travaux.

Ce jour de décembre connaît une marée à fort coefficient,106, et quand le cargo Mater Dei passe le Pont tournant, c'est l'heure de la marée haute. Le déplacement du navire de 62 mètres et 55 tonneaux, jauge brute, provoque alors un mini raz-de-marée. L'eau envahit la place Jules Ferry où sont installées les baraques, en attente de la Reconstruction de leurs commerces. Par chance, après quelques moments d'inquiétude, la mer s'est retirée ... sans faire de dégâts.

Béatrice Joly

Retour en haut