Armand Corlay


Né le 15 avril 1924 à Sainte-Hélène
Habite Lorient depuis 1957
Boulanger depuis 20 ans 20 rue Poissonnière à Lorient 

Entré dans la Résistance début de l'année 1943 par l'intermédiaire de la Brigade de Gendarmerie de Port-Louis réfugiée à Sainte-Hélène.

Notre mouvement Front National dirigé par le Docteur Prépin, Maire de Belz et Armand Conan, Instituteur dans cette même commune.

Deux Allemands désarmés dans le garage Le Gras, route du Pont-Lorois à Belz. Le lendemain, départ au maquis de Botséjalo, Grand-Champ, avec nos deux prisonniers (maquis dirigé par la Compagnie de Vannes, Commandant Le Frapper, Capitaine Gauthier).

Parachutage d'armes à proximité du camp. Quelques jours plus tard, décrochage après une attaque allemande.

Nouveau maquis, Bieuzy-Lanvaux, à proximité du village des Vieilles Granges. Nouvelle attaque,dispersion de la Compagnie de Vannes.

Fuyant l'ennemi, j'ai échoué dans le secteur de la Chapelle-Neuve. Nouvelle organisation avec l'aide des Parachutistes. Parachutage sur la lande de Kérève pour armer la section FFI de Naizin et de la Chapelle-Neuve.

Le gros des troupes allemandes quittaient Pontivy, Josselin, Locminé pour Lorient. Les maquisards s'organisaient et formaient leurs bataillons et venaient prendre position sur Sainte-Hélène, Nostang, Kervignac. C'était le début de la Poche de Lorient.

Au moment de la Reddition de la Poche, les Américains sont venus avec leurs camions nous prendre à la gare de Brandérion et nous ont emmenés à Ploemeur pour occuper les Batteries abandonnées. Nous étions déjà sous contrôle américain et formions la 1ère Compagnie du 13ème Bataillon de Sécurité.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut