Collège Brizeux


Un plan d’implantation pour le quartier industriel de la Nouvelle-Ville est établi en 1863 afin de réguler son urbanisation. En 1883, un port en eau profonde est développé sur sa périphérie puis un grand port de pêche à partir de 1915.
Kergroise, La Perrière et Keroman deviennent le cœur industriel de Lorient. Le quartier de Nouvelle-Ville est le trait d’union qui les relie au cœur historique de Lorient.
En 1957, le collège de Nouvelle-Ville est créé. Il devient CES (collège d’enseignement secondaire) de Nouvelle-Ville en 1964. En 1974,  afin de rendre hommage à Auguste Brizeux,  poète et homme de lettres lorientais (1803 – 1858), le CES prend son nom.
L’école était composée de deux bâtiments parallèles joints par des préaux. L’entrée s’effectuait par la rue Etienne Perault. De très grandes baies ouvraient les façades de l’est sur les salles de classe, tandis que celles à l’ouest plus modestes éclairaient les couloirs. On reconnaissait l’emplacement des escaliers par la disposition de leurs fenêtres carrées. Un gymnase conçu par l’architecte vannetais Yves Guillou (1915-2004) était accessible par la seconde cour.

En 2014, on constate des désordres structurels liés à l’instabilité du sol gagné sur une ancienne vasière. L‘établissement ferme ses portes en 2015 et les élèves sont répartis entre l’école de Merville et le lycée Dupuy-de-Lôme. La destruction du bâtiment débute le 12 septembre 2016.
Le 21 juin 2017, la première pierre du nouveau collège dont la construction est confiée à l’agence lorientaise d’architecture DDL est posée. Il accueillera à nouveau les élèves le 23 avril 2019.

Le nouveau collège est organisé sur un plan en U qui dessine naturellement une cour de récréation protégée tout en s’ouvrant sur un espace paysager aménagé entre l’école et la salle de sport. Trois bâtiments de trois niveaux différents sont reliés par une rue intérieure où les élèves retrouvent leurs casiers, une placette intérieure ouverte sur le CDI et un atrium baigné de lumière naturelle et traversé de passerelles qui relient les salles de classe.
Le bâtiment est aligné sur la rue. Les fenêtres des salles de cours ouvrent vers le port de plaisance. Le collège est séparé de la rue par un mur en brique blanche qui alterne les pleins et les vides, laissant ainsi passer le regard. Par ce système, l’école est reliée à la ville tout un étant un espace protégé. Le porche d’entrée est signalée par un aplat de couleur rouge.
L’ensemble du collège est construit en se protégeant des vents dominants et également tout en exploitant la chaleur du soleil. Un système de géothermie expérimental ponctue la forêt de pieux qui forme les fondations du nouveau bâtiment. Le bois qui habille les surface contribue à l’ambiance chaleureuse et intimiste de ce nouveau collège à l’architecture contemporaine et épurée.  

 

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut