Enclaves lorientaises


Les liens entre Keryado et Lorient remontent bien avant le rattachement des deux communes. Keryado est aussi le passage obligé pour tous les Lorientais qui souhaite se rendre dans le Finistère par un autre moyen de transport que le bateau ou le train. Tout d’abord rural, ce territoire de 460 hectares 35 ares 75 centiares, accueille une population prolétaire grandissante qui travaille principalement pour l’arsenal maritime de Lorient.

Outre le château de Tréfaven, le territoire de Keryado a conservé plusieurs manoirs anciens, anciennes propriétés des édiles de Lorient, qui étaient pour la majorité construits par des officiers de la Compagnie des Indes ou de la Marine Royale.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut