Un quartier qui se structure : un nouveau quartier fait de quartiers


Endommagée par les bombardements, l’usine des eaux du Petit-Paradis est rasée en 1949 pour laisser place à une installation plus moderne qui n’utilise plus l’adjonction de chlore. En 1954, un château d’eau d’une capacité de 500 m3 entre en service. Devenu insuffisant, en 1962, la construction d’un deuxième château d’eau de 2 500 m3 est décidée. Le premier cesse ses fonctions en 1974 et est dynamité le 2 avril 2004. Celui qui reste en service, subit des travaux de réparation et d’entretien, notamment le 4 février 1989 avec deux cordistes savoyards pour colmater des fissures sur le château d'eau.

Si avant la guerre, mis-à-part quelques hameaux, les habitations étaient principalement concentrées autour de la rue de Belgique, de nouveau quartier émergent sur des zones jusque-là beaucoup plus rurale grignotant inlassablement sur le territoire des fermes.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut