Les établissements scolaires


Le territoire keryadin a compté jusqu’à treize établissements scolaires publiques : les écoles maternelles René-Guy Cadou, Pablo Néruda, Marcel Pagnol, Jacques Prévert, de Kerfichant, de Kersabiec, du Manio ; les écoles primaires René-Guy Cadou, Jean de La Fontaine, du Bois-du-Château, de Kerfichant, de Kersabiec et du Manio – La Villeneuve.

Le groupe scolaire de Kersabiec (maternelle et primaire) est l’œuvre de l’architecte en chef Jacques Olivier et des architectes d’opérations Henri Conan et René Millot). Les premiers avant-projets sont présentés en 1964.

Le 24 novembre 1967, René Millot et André Jaffré (architectes DPLG) sont choisis pour le groupe scolaire René-Guy Cadou de Saint-Armel.

Le collège Jean Le Coutaller, qui est au départ envisagé comme lycée sur une surface de 50 000 m2 en 1964, est inauguré le 20 avril 1968.

Bien que rattachée à Lorient, Keryado reste un temps fidèle à sa propre fête des écoles réservée aux écoles publiques de Keryado organisée conjointement avec le FLK sur le terrain des sports de Kersabiec.

Le 6 juin 1970, les établissements scolaires sont complétés par l’inauguration de la crèche de Keryado rue Pierre Philippe (aujourd’hui crèche Tintinnabule).

L’avant-projet de crèche, présenté le 9 avril 1964, est dessiné par l’architecte René Millot.

À ces équipements, il convient d’ajouter l’école Diwan installée d’abord dans l’ancienne mairie et qui occupe aujourd’hui une partie des bâtiments de l’école du Manio, l’école privée Sainte-Thérèse et l’école inter-paroissiale Saint-Christophe.

En mai 1946, dépendant du Ministère du Travail, un centre de Formation Professionnelle Accélérée ouvre à Kerlétu dans deux baraquements pour favoriser l’industrialisation de la région. Les premiers bâtiments en dur y sont construits en 1947. En 1956, le centre de Formation Professionnelle des Adultes qui a déjà vu passer 4 000 stagiaires entre 1946 et 1954, se déplace sur les terrains de La Cardonnière ou des bâtiments en dur ont commencé à être construits. En 1971, l’AFPA est l’un des centres les plus importants de France avec ses 40 moniteurs et 32 sections.

Le 17 octobre 2019, la tuyauterie du chauffage de l'école élémentaire du Manio s'effondre sur toute la longueur du couloir. Dix minutes auparavant, les enfants rentraient de récréation. Bien qu’un enfant ait été blessé à la cheville le drame est évité. Le système de chauffage a été entièrement refait l’année d’avant. Suite à l’incident, l’entreprise reconnaît les malfaçons et s’engage à y remédier durant les vacances de la Toussaint qui suivent.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut