Les cinémas


Désaffectée le 26 septembre 1931, l’ancienne église paroissiale, située à côté du bâtiment du patronage, est transformée en Ciné-Cabane ou en Kaban’Hôtel lors des repas paroissiaux. Au final, la revue La Cabane n’hésite pas à parler de véritable cité paroissiale. Le 21 octobre 1934, le bâtiment de bois qui a été réaménagé entre août et septembre (peinture, décoration et électrification), est inauguré et devient le cinéma paroissial L’Oasis géré par le patronage. Détruit en 1943, il ne rouvre pas.

Louée à la municipalité de Keryado à partir du 15 juin 1946 et exploitée par les propriétaires du Royal, monsieur et madame Ménager, la salle Salengro devient Le Family-Cinéma. La famille Ménager loge alors dans une baraque canadienne installée derrière le cinéma. Le cinéma propose quatre séances : mercredi soir, samedi soir, dimanche après-midi et dimanche soir. L’entracte est précédé d’un petit documentaire. Des représentations théâtrale sont aussi présentées et à l’entracte monsieur Périgault qui tenait une scierie à Keryado joue de la « scie musicale. Très endommagé suite à un incendie le 11 mai 1949, le cinéma reste ouvert mais sans rénovation, le public ne vient plus. Le bâtiment municipal ferme pour travaux du 1er janvier 1951 au 31 mai 1952. Andrée Ménager loue le cinéma jusqu’au 7 mars 1964. Un nouveau bail est établi avec monsieur Rous qui exploite Le City jusqu’au 15 janvier 1975. Le local est alors délaissé jusqu’en 1981. L’animation de la salle municipale est alors confiée par convention au FLK. C’est aujourd’hui la salle de spectacle municipale Le City.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut