L’enseignement public avant l’indépendance


Avant l’inauguration des écoles de la rue de Brest en février 1889, une école publique existe déjà pour les enfants de Keryado. Les crédits nécessaires à la construction d’une école sont soumis au conseil municipal le 13 août 1871. Le 20 septembre suivant, il est proposé de construire l’école qui pourra accueillir 100 élèves, sur un terrain plus central dans la section. Le bail pour l’école communale est mis en place à compter du mois de mars 1872. Le Conseil précise, le 10 août 1872, que l’école s’adressera aux enfants qui ont atteints l’âge de 7 ans. Le 14 novembre 1875, la règle de l’âge minimum requis est réaffirmée car l’école ne doit pas être une garderie. Le bail de l’école communale de garçons est renouvelé le 15 août 1880. Le 14 février 1886, un bail verbal est pris avec le maître boulanger de Merville pour sa maison de Keryado servant d’école de garçons. La somme est fixée à 500 francs par an.

Le 11 mars 1883, le Conseil étudie la possibilité d’acquérir un terrain pour y bâtir une nouvelle école mais le 19 novembre, les devis des écoles de garçons et maternelle sont rejetés. Une assignation est mise en place pour le règlement concernant la cession d’un terrain sur lequel doit être construit les écoles en décembre 1884. Devenue insuffisante, la commune de Ploemeur souscrit un emprunt en vertu d’un arrêté préfectoral du 3 août 1887. Le 13 février 1887, la construction de l’école maternelle est ajournée pour permettre la construction d’un groupe scolaire. L’acquisition du futur terrain est présentée le 13 novembre 1887.

Les bâtiments sont érigés sur une terre nommée Parc-Lannec-err-Maous (43 ares et 99 centiares) vendus par Laurent et Marie-Louise Dequay (domicilié à Kerfichant) mariés à Guidel sans contrat de mariage, au bénéfice de la mairie de Ploemeur le 7 février 1888. En juin 1888, les vendeurs font parvenir une pétition afin qu’ils soient acquitté des impôts pour la parcelle de terre qui verra naître le futur groupe scolaire. L’acte notarié définitif est établi le 9 janvier 1889 et enregistré le 11 janvier 1889. Le projet d’école à cet emplacement « pour desservir l’importante section de Keriado dont les écoles sont insuffisantes » a été étudié par la Commission des bâtiments communaux et départementaux qui transmet son rapport à la mairie de Ploemeur le 1er juillet 1886. Ce projet remplace un projet jugé trop couteux mais dont le cahier des charges a été approuvé par le préfet du Morbihan le 14 janvier 1857. La nouvelle présentation à inclue les indications et les conditions qui ne figuraient alors pas dans le cahier des charges.

Il comprend une école de garçons pour 200 élèves, une école de filles pour 200 élèves avec logements pour les instituteurs et les institutrices et une école maternelle pour 150 enfants avec logement pour la directrice et la sous-directrice. Contrairement aux projets antérieurs, le mobilier des anciennes écoles de Keryado doit être réutilisé. Cette réutilisation permet une réelle économie par rapport au projet de monsieur Kergrahen présenté en 1883. Les classes installées au rez-de-chaussée sont desservies par des vestibules devant des vestiaires. En plus des 4 classes dans chaque école, il est prévu une salle de dessin, un atelier pour le travail manuel élémentaire, une salle spéciale pour la gymnastique. À cela s’ajoutent, les préaux, les cours, les toilettes et les urinoirs. Le projet est approuvé avec trois réserves : sur les angles formés par les murs ou les cloisons, sur les marches d’accès qui ne devront pas empiéter sur la route nationale 165 (route de Brest, actuelle rue de Belgique), sur les poêles qui devront être réglementaires et sur une armoire bibliothèque dans le cas où il n’y en aurait pas à l’ancienne école. Une assistance au maire en vue de l’adjudication des travaux est annoncée au conseil municipal le 19 février 1888. Le 3 juin suivant, une somme est allouée pour remplacer les briques prévues par de la pierre de taille. Le 17 novembre 1888, la commission chargée des travaux pour les groupes scolaires présente son rapport. Le conseil annonce alors que les crédits sont insuffisants pour l’achèvement des travaux.

La commune de Ploemeur inaugure le nouveau groupe scolaire de Keryado, œuvre de l’architecte Stephen Gallot, jouxtant la mairie annexe, le 10 février 1889. L’intérieur est décoré pour l’occasion. Les dépenses et la commission chargée de l’organisation du banquet donné pour l’inauguration de l’école, en même temps que celle de Larmor, sont actées le 16 décembre 1888. La première directrice de la toute nouvelle école, exerçant auparavant à Ploërmel est mademoiselle Morizo’o. Elle est secondée par l’institutrice stagiaire mademoiselle Goulu nommée dès le mois de mars et les instituteurs monsieur Le Pitre, monsieur Robin auparavant en poste à Bignan. Après les examens des 8 et 9 juillet 1889, quatre élèves de Keryado sont reçus au certificat d’études : Joseph Gaudal, Julien Guével, Octave Le Lucques et Louis Nistour. En avril 1890, un nouvel instituteur vient compléter l’équipe, monsieur Jaffré qui exerce alors à Kerentrech. Le 24 juillet 1890, la distribution des prix aux élèves de l’école communale à lieu sous la présidence de l’adjoint spécial Didier Léonard. Mademoiselle Morizo’o, mutée à Larmor, est remplacée par mademoiselle Audran en novembre 1890. Au certificat d’études de 1891, deux filles sont reçues (Stéphanie Lemeur, et Jeanne Trehard) et six garçons (Carrère, François Inkermann, Etienne Kerdrého, Gabriel Kermabon, Jean-Marie Passal et Jean Simon). D’année en année, les résultats s’améliorent : 7 garçons et 3 filles en 1892, 17 garçons et 17 filles en 1896.

Le 9 août 1891, des crédits pour le pavage et des travaux au groupe scolaire sont accordés. Nouveaux crédits pour travaux accordés le 14 février, le 7 août, le 20 novembre 1892. Le 11 septembre 1892, il est décidé de passer un contrat de gré à gré pour l’entretien des toitures du groupe scolaire.

Le 24 février 1895, un nouveau crédit est alloué pour des travaux de réparation des écoles de Keryado.

Le 21 novembre 1897, la demande de construction d’une classe enfantine dans la cour du groupe scolaire, suite à une lettre de l’inspecteur primaire, est abordée au sein du conseil municipal de Ploemeur Aux mois de janvier et février suivant, le conseil parle de deux classes enfantines de de deux logements d’institutrices. Le 10 septembre 1899, les premiers plans et devis pour la construction de l’école maternelle au sein du groupe scolaire sont présentés au conseil. Elle ouvre ses portes en 1901.

Le 12 février 1899, une lettre de l’inspecteur d’académie adressée au préfet du Morbihan relative à l’agrandissement de l’école des filles est présentée aux élus de Ploemeur.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut