Rohan (quai Charles de)


Du nom de famille des princes de Rohan, propriétaires des terres qu'il cède à la ville en 1765. À cette occasion, la municipalité fait frapper une médaille par le célèbre graveur Duvivier. En effet, la ville est tenue tous les dix ans, de remettre alors à Jules de Rohan ou à ses successeurs, une médaille d’argent de deux onces (62,20 grammes) gravée des armes du prince (gueules à neuf macles d'or sur un manteau d'hermine surmonté de la couronne ducale) et d’un portrait de femme tenant un plan avec l’inscription Ex dons principis. La communauté est également obligée de faire poser les armes du prince accompagnées des mots Ex dons principis sur le quai à construire (côté quai des Indes). La cession des vases et de terrains permettra le comblement du côté du futur quartier de la Nouvelle-Ville. En 1891, un débat à lieu au conseil municipal lié au choix du nom qui rappelle les liens de féodalité alors que des choix comme Duquesne ou Surcouf serait plus appropriés.

Nom précédent avant 1891 : rue et quai de la Gare.

Appellation adoptée par délibération du conseil municipal du 9 mars 1891.

Appellation de prolongement adoptée par délibération du conseil municipal du 25 octobre 1958.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut