Stock (rue abbé Franz)


Franz Stock est né le 21 septembre 1904 à Arnsberg (Allemagne) et décède à Paris le 24 février 1948. Prêtre catholique allemand, il est aumônier des prisons à Paris durant la Seconde Guerre mondiale. Au début de l'année 1941, il commence à visiter les prisonniers des prisons parisiennes. Le 10 juin 1941, il est nommé aumonier chargé de prendre soin des détenus de Fresnes, du Cherche-midi et de la Santé, de leur réconfort spirituel et d'accompagner jusqu'au bout les condamnés à mort transférés pour les exécutions au fort du Mont-Valérien. Une plaque commémorative y rend hommage aux 4 500 fusillés mais ce chiffre est contredit en 1995 par Serge Klarfeld et Léon Tsevery qui parlent alors de 1 007 susillés dont 174 juifs. Entre 194é et 1944, les prisons de Paris contiennent environ 11 000 captifs.
À la libération, il est interné au camp de prisonniers de guerre allemands de Cherbourg. Il a été arrêté le 25 août 1944 à l'hôpital de la Pitié où il est resté accompagné plus de 600 soldats allemands intransportables. Dans le cadre d'une volonté de renouveau de l'Église allemande, les abbés Rodhain et Le Meur de l'Aumônerie générale de Paris envisage la création d'un séminaire. L'abbé stock s'en voit confier la direction. Un temps à Orléans (avril à août 1945) le Séminaire des barbelés est transféré au camp de Coudray près de Chartres. L'abbé Stock en est le supérieur de 1945 jusqu'à sa fermeture le 5 juin 1947. Il décède subitement à l'hôpital Cochin de Paris alors qu'il a été nommé doctor honoris causa de l'université de Fribourg-en-Brisgau le 16 décembre 1947. En 2009, son procès en béatification par l'Église catholique est ouvert.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 31 janvier 1969.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut