Toullec (rue François)


Rue située dans le quartier de Kerolay, elle relie le rond-point de Cornouailles au rond-point de la base sous-marine.

François Toullec est né à Landerneau le 18 octobre 1883.À l’âge de 13 ans, bien que très bon élève, il quitte le circuit scolaire classique et choisit d’apprendre le métier de tourneur sur métaux. En 1908, il entre dans la Marine Marchande de commerce en tant qu'officier mécanicien 3e classe. Il obtient ses diplômes d'officier mécanicien deuxième classe de la Marine Marchande puis de première classe en 1910. Il navigue jusqu'en 1924 en tant que chef mécanicien sur les cargos de la société Chevillotte Frères. Il est l'homme de confiance de l'armateur pour l'entretien et la réparation des navires de la société. Pour être le plus souvent auprès de sa famille, il décide de venir naviguer en tant que chef mécanicien sur les chalutiers à vapeur à Lorient où le nouveau port est en construction. Il est chef mécanicien successivement sur une dizaine de chalutiers à vapeur, Pivoine, St Guenaël, Ker Yad, Ker Ysa, Ker Seî, Cécile, L’Ellé, Ker Yar Vor, Le Gosse et Men Gwen. Quatre de ces chalutiers sont armés par la Compagnie Lorientaise de Chalutage créée par Emile Marcesche. Il est armateur en copropriété, sur l’Ellé avec Jean Marie Rioual, et sur le Ker Yar Vor avec Ludovic Jégo, Pierre Le Moigne, Louis Mallet, Julien Quéré, Jean Marie Rioual, Alexandre Bouilly et François le Boulch. Le 20 avril 1937, François Toullec entre dans le capital des Ateliers Mécaniques de La Perrière, devient directeur en 1938 puis s’associe avec Pierre Hardy pour développer les activités d’entretien et de réparation des bateaux de pêche de l’Armement Hardy. Il y consacre les 10 dernières années de sa vie professionnelle, fait traverser la guerre à l’entreprise en la déplaçant à Concarneau suite aux bombardements sur Lorient en 1943. Il la réinstalle à Lorient en 1947 et prend sa retraite au début de 1948, mais il est souvent présent dans l’entreprise pour aider son fils Jean. En retraite, il fait les démarches nécessaires pour créer à Lorient, un centre de perfectionnement pour les mécaniciens à la pêche dont le premier cours a lieu le 29 avril 1951. François Toullec décède le 25 mars 1954.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 23 décembre 1964.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut