Le Beller (rue Robert)


Robert Le Beller est né le 22 juillet 1923 à Hennebont, (Morbihan) et décède le 14 juillet 1944 pendant les combats de la Résistance à Kervernen en Pluméliau. Engagé dans la Marine nationale, il rejoint les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) dans la 4e compagnie du 1er bataillon qui devient le 5e bataillon des Forces françaises de l'intérieur (FFI). Le 14 juillet 1944, Robert Le Beller est chargé de la surveillance du PC de Kervernen.  Il a le temps de donner avant d'être tué par les soldats des unités de la Wehrmacht.  Grâce à l'arrivée de renforts, les Résistants réussissent à rompre les lignes ennemis et se replie dans les landes de Bieuzy et la forêt de Quistinic. Une soixantaine de maquisards manquent à l'appel, faits prisonniers ou morts au combat. Les blessés sont achevés sur place et les prisonniers sont transféré à Locminé pour être torturés puis exécutés à Colpo par les Allemands.
Mort pour la France,  homologué FFI, il obtient la Croix de guerre avec étoile de vermeil et est cité à l’ordre du Corps d’armée. Le titre d’Interné-résistant lui a été attribué à titre posthume, ainsi que la Médaille de la Résistance par décret du 17 décembre 1968, publié au JO du 17 janvier 1969.

Source : Le dictionnaire biographique Le Maitron - mouvement ouvrier, mouvement social, notice LE BELLER Robert par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson.

Dénomination précédente : rue Benoît Franchon.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 15 novembre 1994.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut