Le Moal (rue docteur Victor)


Dénomination prise pour un médecin colonial Le Moal né à Lorient et qui a une statue à Cotonou (Bénin). Il s'agit d'une erreur de localisation.

Victor Marie Joseph Le Moal, médecin colonial pastorien, est le fils d'un premier maître mécanicien travaillant à l'arsenal maritime de Lorient. Il est né à Lorient le 13 avri 1876 et décède en 1908 à Kindia (Guinée). En 1905, il arrive à Conakry (Guinée) où il est nommé à la direction du service municipal d'hygiène de Coronthie. il met en oeuvre un dispositif efficace pour lutter contre le paludisme à Conakry où il dirige le service d'hygiène. Il fait assécher les mares, combler les fossés et boucher les cavités des arbres afin de lutter contre la prolifération des moustiques. Il publie un article Études sur les moustiques en Afrique Occidentale Française dans les Annales d’Hygiène et de Médecine coloniales, avril-mai-juin 1906, vol. 14, n°9, p. 181-219. Ses préconisations sont mises en place dans de nombreux pays. En 1907, il est muté à Kindia en tant que chef de l'institut vaccinogène. Lorsqu'il décède à l'âge de 32 ans, celui qui est surnommé docteur Moustique a atteint le grade de médecin major de deuxième classe. En 1908, une statue (buste en Bronze sur une petite colonne) lui rendant hommage est installée dans un square portant son nom à Conakry. Une autre information donne la date de 1914 pour l'inauguration de la statue financée en souscription publique.. Aujourd'hui, le square à disparu mais le buste est conservé au Musée national de Sandervalia à Conakry et a fait l'objet d'une restauration en 2018.

Dénomination donnée par délibération du conseil municipal du 11 juin 1949 à une rue supprimée par la suite et donnée à une autre rue par délibération du conseil municipal du 20 juin 1953.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut