Le Cunff (impasse Henri)


Henri Joseph Le Cunff est né à Lorient le 25 septembre 1922 et décède le 14 novembre 1972 à Paris XVe. Adopté par la Nation le 15 juin 1932. Journaliste de profession, il entre dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale et est interné au camp de concentration de Neuengamme. Il est déporté par le convoi ferroviaire parti de Compiègne le 15 juillet 1944 vers le camp de Neuengamme (matricule 37275) où il arrive le 18 juillet. Il est transféré au Kommando de travail de Brême – Osterort (camp annexe de Neuengamme) qui a ouvert le 28 novembre 1944. Le Kommando est évacué le 6 avril 1945. Devant l’avancée des Russes, les Allemands évacuent ensuite, tous les internés de Neueugamme. Ils sont embarqués sur des navires transformés en prisons flottantes ce qui mène à la mort un grand nombre d’entre eux dans la baie de Lübeck-Neustadt le 3 mai 1945. Il devaient être amené en Suède sur l'ordre d'Heinrich Himmler pour négocier certains avantages avec les Alliés. Un avion de reconnaissance de la RAF repère des offciers SS  sur le pont du Cap Ancorna. Une attaque aérienne est lancée. Trois navires sont coulés par l'aviation britannique : le paquebot de luxe Cap Arcona voit périr environ 5 250 personnes, le cargo Thielbek voit lui périr 2 750 personnes puis le paquebot transatlantique Deutschland IV où aucun déportés n'étaient encore monté à bord.
Henri Le Cunff, a été transbordé du Cap Arcona pour être embarqué sur le cargo Athen dont le capitaine fait hisser le drapeau blanc une fois accosté au quai de Neustatd ce qui sauve la vie aux 1 998 personnes à son bord. Henri Le Cunff est ainsi libéré le 3 mai 1945. Il raconte dans un cahier le récit des évènements de ce transfert de déportés. Il épouse Militza Godevsky à Meudon le 31 janvier 1947.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 25 juin 1975.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut