Le Floch (rue Corentin)


Corentin Le Floch est né au village de Canquiser en la commune de Lignol le 31 janvier 1754 et dcède le 8 novembre 1794.
Élu en mai 1789 par le monde rural, il est l'un des trois députés de la sénéchaussée d'Hennebont avec Joseph Delaville Le Roux issu du monde du commerce de Lorient et Louis Coroller du Moustoir issu de la bourgeoisie d'Hennebont. Il vote pour l'assermentation des prêtres à la nouvelle constitution. Il se présente à Versailles en costume Breton avec gilet blanc bordé de lisière, ce qui provoque au début l'hilarité de ses pairs. Au vu de son succès, il conserve sa tenue malgré le noir normalement de rigueur. Il signe le serment du jeu de Paume et siège à gauche de l'Assemblée. En septembre 1791, il remplace son frère en tant que maire de Lignol. Il est assassiné de trois balles dans le corps à son domicile au manoir de Canquizern par des Chouans, dans la nuit du 8 au 9 novembre 1794, à l'âge de 40 ans devant ses trois enfants. Juste avant, ils ont tué au presbytère ses deux amis Allanic et Jollivet, prêtres constitutionnels assermentés à la constitution civile du Clergé. L'abbé Allanic occupe les fonctions d'officier d'état-civil de Lignol aussi le registre des décès s'arrête brutalement et le décès des trois hommes ne sera pas transcrit.

Dénomination précédente donnée par la commune de Ploemeur : rue Amédée Poitou.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 21 octobre 1950.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut