Coré (rue Jean)


Jean Coré est né le 22 septembre 1924 à Scaër (Finistère), il est fusillé par l'occupant allemand à Port-Louis (Morbihan) le 28 juin 1944. Ouvrier de l'arsenal maritime de Lorient, il est domicilié rue de Calvin à Keryado. Résistant engagé dans les FTPF de Scaër, il est arrêté dans la nuit du 10 au 11 juin 1944 lors d'une embuscade au lieu-dit Drolou avec ses camarades François Mahé et Jean Le Coz. Il est condamné à mort le 20 juin 1944 à Quimperlé pour activité de franc-tireur par le tribunal militaire allemand de la 265e division d'infanterie en même temps que Jean Le Coz, Yves Le Jan, Joseph Le Meste, Joseph Le Solliec, Pierre Morvan et François Mahé. Transférés à la citadelle de Port-Louis, il y sont fusillés. Le corps de Jean Coré, suivant son acte de décès dressé le 18 juillet 1945 à Port-Louis, est retrouvé dans les décombres du stand de tir de la citadelle et a été identifié le 14 juin 1945. Mention Mort pour la France.

Appellation adoptée par délibération du conseil municipal du 9 novembre 1963.

Retour en haut