Le Guiff (rue Jean-Marie)


Jean-Marie Le Guiff est né le 14 février 1908 à Inzinzac. Électricien domicilié à Lorient et dont les parents sont domiciliés à Keryado, il se réfugie avec sa famille à Scaër pour échapper aux bombardements de Lorient.

En novembre 1943, il rejoint les FTPF (Francs-tireurs et partisans français) du secteur de Bannalec - Le Faouët et participe à de nombreux sabotages de trains. Début mai 1944, il prend le commandement en tant que sous lieutenant-chef du groupe FTPF de Scaer (dit Bataillon Louis d’Or du nom de Saïk (François) Daéron, alias Louis d’Or). Il est fait prisonnier le 9 mai 1944 lors d'un accrochage avec des soldats allemands à Querrien (Finistère). Incarcéré à Locminé jusqu'au 30 juin 1944, il est alors transféré à la citadelle de Port-Louis. Son corps est identifié le 14 juin 1945 parmi les 69 corps découverts le 18 mai 1945 dans la fosse du stand de tir de la citadelle de Port-Louis.

Il obtient la mention Mort pour la France et est homologué FFI. Le tite d'interné - résistant lui est attribué à titre posthume en 1964. Le 17 décembre 1968, c'est la médaille de la Résistance qui lui est attribué avec une publication au journal officiel le 17 janvier 1969.

Appellation adoptée par délibération du conseil municipal du 15 mai 1970.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut