Jacob (rond-point Max)


Rond-point situé dans le quartier de Kerforn, il est à l'intersection de la rue Paul bollet et du boulevard Yves Demaine.

Max Jacob Alexandre est né à Quimper le 12 juillet 1876 et décède au camp de Drancy le 5 mars 1944, déporté par les Allemands qui occupent la France. Comme de nombreux juif et comme son cousin lorientais plus vieux d'une année Alexandre Jacob dit Gaston Jacob, il meurt en déportation. Écrivain et poète, il laisse des oeuvres ou se mêlent la fantaisie et le réalisme, le lyrisme et la religion : Dernières pensées édité en 1945, Poèmes de Morven le gaëlique édité en 1953. Le 16 juillet 1888, suite à la requète de son père Samuel Alexandre et de celle de ses frères, le nom de famille est officiellement modifié à l'État-civil : Alexandre devient Jacob. Il devient donc Max Jacob. Le changement de nom n'est qu'une raison exclusivement commerciale car ils sont associés en affaire avec des cousins de Lorient dénommés Jacob. Les Alexandre étaient donc connus comme Messieurs Jacob.

Pour en savoir plus sur Max Jaob.

Appellation donnée par délibération du conseil municipal du 6 juillet 1992.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut