Jardin du Manio


Du nom du lieu-dit du Manio en Keryado. Ce toponyme est sans doute une altération de maneio| (maneiau, maneyau, maneau, maniau, manio) qui signifie montagnes, buttes, hauteurs. À opposer au Plénéno, secteur jouxtant le Manio et dont le sens est plaines. Ces mots sont des expressions usuelles de gens de la terre quand on sait qu'un quartier présente des raidillons et que l'autre est pratiquement plat. À noter qu'avant l'urbanisation, il y avait autrefois un village de ce nom.

Ce jardin est créé suite à la demande d’un comité de quartier. Un espace de 10 000 m2 près de la zone artisanale du Manio est retenu avec une possibilité d’extension de 2 000 m2 sur des terrains appartenant aux PTT. L’intérêt principal du projet est de permettre la mise en place d’un écran naturel entre les habitations et la Pénétrante. Le 15 septembre 1982, le projet de jardin public du Manio est approuvé. Le jardin est alors voulu comme un espace de promenade et d’aire de jeux pour enfants dans ce quartier qui en est dépourvu. De nombreuses plantations sont prévues (75 arbres, 250 forestiers, 400 arbustes de haies) afin d’isoler le jardin de la pénétrante et de la zone artisanale. Un traitement de l’entrée est réalisé dans l’axe de la rue des laboureurs, offrant une perspective à partir de la rue de Belgique. Les anciens lavoirs du Manio (lavoir de Pont-Emplar) sont englobés dans le projet. Ils finissent par être comblé et réaménagé en espace de plantation. (Le 3 juin 1936, des blanchisseuses réclament des bailles dans les cabinets pour les deux lavoirs de Pont-Emplar. Ce lavoir couvert en 1935 est éclairé à partir de 1939).
Le 10 avril 2018, la mare du jardin est le premier "Refuge grenouilles" labellisé du Morbihan. Une initiative du programme Ecol’eau Scorff soutenue par la ville de Lorient et Eau et rivières Bretagne. 

Dénomination adoptée par délibération du conseil municipal du 15 septembe 1982.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut