Cathrine Alexandre (père et fils)


Famille d'imprimeurs.

Alexandre Cathrine (père), né le 7 mai 1860 à Pontivy. Ses parents déménagent pour Lorient quand il a 4 ans et s'installent au 13 rue de l'Hôpital (rue Jules le Grand) puis rue Duguay-Trouin. Son père, Auguste, travaille à l'arsenal maritime en tant que chaudronnier. Dès ces 12 ans, il est pris comme apprenti typographe dans l'imprimerie Chamaillard qui deviendra l'imprimerie Le Bayon. Une fois ouvrier, il part travailler à Nantes mais à l'âge de 26 ans, il retouve Lorient. À la fin de l'année 1886, il prend alors la direction du journal Le Courrier de Bretagne. En effet, il rachète, avec son frère Charles, l'imprimerie à la veuve de Jean Édouard Druilhet-Lafargue. Situé au 100 rue du Port, l'imprimerie du Nouvelliste du Morbihan est créée. Alexandre devient le propriétaire du journal et son frère propriétaire de l'Imprimerie Lorientaise. Le premier numéro sort le le 30 décembre 1886. En 1888, les liste électorales indiquent qu'il habite à Kerentrech, au lieu-dit de Bodermen. Il épouse le 19 janvier 1893 Marie Guyomart dont les parents tenaient une ferme à Kerolay. La dot de la jeune mariée est conséquente car elle est constituée de la vente des terrains de la ferme à l'armée. Les terres agricoles vont laisser place aux casernements du Quartier Frébault. Du couple naissent trois enfants dont le premier,qui succédera à son père. Entrepreneur paternaliste comme pouvait l'être Émile Marcesche, il est le premier entrepreneur à créer une retraite pour ses employés par versement mensuel. Il en est d'ailleurs récompensé en recevant la médaille d'argent du ministre du Travail au titre de la Caisse nationale des Retaites ppur la vieillesse.
En 1913, il est décoré des plames académiques des mains du ministre de la Marine Pierre Baudin. En 1919, il lance à un nouveau journal qu'il destine aux populations agricoles et maritimes du Morbihan : L'Ouest Républicain.
Il décède le 4 novembre 1920 et son corps est alors exposé dans les locaux du journal, dans un cercueil, jusqu'à la levée du corps le 7 novembre. La messe est célébrée à l'église Saint-Louis puis une procession amène son corps jusqu'au cimetière de Ploemeur.

Alexandre Catherine (fils), directeur du journal Le Nouvelliste du Morbihan, est né le 22 mars 1894 à Lorient. Suite au décès de son père, il prend la direction du journal. Il habite au 18 place Bisson (siège du journal) puis déménage à Melrand en 1928. Le journal est alors un quotidien du soir qui tire à 36 000 exemplaires en 1929. En 1936, il est mentionné dans l’annuaire et domicilié au 2 rue Bodélio. Durant la Seconde Guerre mondiale, le siège du journal est évacué à Vannes en janvier 1943 suite aux bombardements intensifs des Alliés sur la ville. L'Imprimerie du Commerce y est réquisitionnée sur ordre des autorités allemandes. Il reste directeur du journal jusqu'au 5 août 1944, jour de parution du dernier numéro. Le journal dont les positions durant la Seconde Guerre mondiale certes soumises à la propagande et à la censure allemande, ne se relève pas. En effet, la suppremsion des journaux étant considérés comme ayant collaboré est imposée. Le journal prend alors dès le 6 août 1944, le nom de Le Morbihan Libéré. Très rapidement, il est renommé La Liberté du Morbihan. Alexandre Catherine (fils) décède à Paris (15e) le 29 avril 1976.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut