Espinet Caroline


Caroline Espinet est née en 1844 à Lyon où son père Pierre-Victor Jacquier est médecin militaire. En 1853, lui, son épouse Marie-Louise Le Nézet se fixent à Lorient et ses deux filles (Caroline et Élodie) sont initiées très jeunes à la musique et au dessin, sous la direction d’Ernest Coroller. Leur maison se trouve à Fourcheblaye à La Nouvelle-Ville (rue amiral Courbet).

Veuve à 24 ans du docteur Paul Durand, Caroline épouse quelques années plus tard, le lieutenant de vaisseau Charles Espinet. Épouse d’un officier de Marine, elle demeure en permanence à Lorient. Elle apprend à dessiner les navires avec précision. Après avoir complété sa formation à l’atelier d’Hippolyte Lazerges, elle expose au Salon des Artistes Français entre 1875 et 1882.

Elle participe à différentes expositions et obtient deux médailles d’argent à Rennes en 1887 et à Tours en 1892. Elle est reçue à Paris, dans l’atelier d’Elisa Bloch et dans le milieu très fermé des principales femmes artistes parisiennes. Une dernière exposition personnelle a lieu en 1809, à Bruxelles. Son œuvre est restée confidentielle, contrairement à celle de sa sœur, Elodie La Villette, et a été peu remarquée par ses contemporains.

Caroline Espinet trouve son inspiration à Lorient et dans ses environs. Peintre de marines, attachée à la présence et au travail du marin, elle représente souvent un navire isolé sur l’eau, échoué sur la grève ou abandonné par la marée. Elle aime aussi la campagne, de préférence par temps brumeux ou pluvieux. À partir de 1890, elle évolue vers une plus grande simplification des formes, simplement suggérées, et travaille de manière plus épaisse sa matière. Par quel cheminement, sous quelle influence, a-t-elle pu ainsi se rapprocher des impressionnistes qu’elle ne connaissait probablement pas ?

Caroline Espinet meurt le 1er novembre 1912 et sa collection personnelle disparait dans les bombardements de 1943. Il faut attendre 1994 pour la redécouvrir dans une exposition de la ville de Lorient qui conserve deux œuvres de cette artiste.

© 2018 - Site officiel des Archives et du patrimoine de la Ville de Lorient

Retour en haut